Esperance d’un être…

ma vie?la votre?la notre….

19
août 2009
j’entends, je vois, j’espère…
Posté dans Solitude par esperance30 à 12:42 | Pas de réponses »

Quelques jours d’humilité, quelques jours de peine, trop d’année d’attente, trop d’année à attendre ce que la vie ne semble pas vouloir m’offrir…Je me sens, parfois, perdu dans un grand bain de lassitude, de solitude. Une solitude profonde, et terriblement rageuse.

Cette solitude, je la créer, je la souhaite car elle viens de ma propre initiative. Mais le problème, c’est que je n’arrive pas à l’arrêter. Même en communiquant, même en flirtant, même en créant une situation de complicité, elle est toujours présente. J’ai beau partir, aussi loin de chez moi. Partir à l’autre bout de la terre et de mes pensées, elle est toujours là, toujours aussi forte qu’au premier jour.
J’ai bien cru quelques années, qu’elle s’en irait, mais je me trompais. Cette solitude est ancrée en moi, elle est dans mon corps, dans mes veines, dans mon coeur. Et elle s’amplifie de jour en jour. Les personnes qui m’entourent ne se doute de rien. Je leur dit simplement que tout va bien, que la vie…..c’est la vie. Quand ces temps ci, j’ai trop d’infos dans ma tête mais que sa vaut pas le coup de s’y attarder dessus. Si seulement, ils savaient depuis combien de temps, tout ce remue ménage dure, ils se diraient peut être, que je suis extrêmement…seul dans mes pensées. Lorsque j’insiste pour connaître leurs soucis, ils n’en font point pour moi. Certes, certains se poseront toujours des questions, parleront toujours de ma personnalité aux autres, quand mon absence se fait, mais ne diront seulement ce que j’aurai pus leur faire ressentir…Rare sont ceux qui s’attarde réellement sur mon cas, et si sa devient le sujet, ils se trompent évidemment sur ce que je suis. Ils pensent connaître…mais qu’est ce qu’ils connaissent?

Seulement ce que je leur montre. L’homme, père de famille, qui s’occupe de ses amis comme si s’étaient ses propres enfants. L’homme qui donne sans recevoir, l’homme qui résout les problèmes, qui noie le malheur des autres dans des services qui les rendent heureux. Ils ne cherchent rarement a savoir, quel est le fond de ma pensée, et bien souvent, je rétorque que ma vie ne compte pas, mais la leur…si.

Je brise le tabou d’éventuel problème qu’ils pensent connaître. Ils se demandent pourquoi je ne veux pas vivre avec quelqu’un…? Mais la question serait plutôt: »Pourquoi je ne trouve pas ce quelqu’un? »

Je me rends compte que ma solitude leur montre une partie fausse de ma personnalité, une partie sociable d’amitié, une partie de normalité. Ma solitude est une menteuse et j’apprécie car elle me protège de bien de malheurs.

Mais comme la beauté, cette solitude ne durera pas éternellement….


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

LES TETES CHERCHEUSES |
s-tank et dans la place |
ÇA AS-TU DE L'ALLURE ??? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | margueritegauthier
| Les petites pensées du jour
| 30 metiers pour survivre